Jean Giono et la typographie

En 1995, une exposition du Centre Jean Giono à Manosque « Giono en caractères » mettait l’accent sur la sensibilité particulière de l’écrivain aux formes de l’écriture.
D’une rencontre avec le graphiste-typographe Maximilien Vox naît une amitié et un grand projet : fusionner littérature et typographie. Des correspondances et entretiens enregistrés en gardent la trace :
https://sites.google.com/site/pourmaximilienvox/1-de-vox/mort-de-gutenberg

En 1952, Maximilien Vox et Jean Giono fondent avec Jean Garcia, Robert Ranc et d’autres amis les Rencontres de Lure, au moment précis où la typographie amorce un tournant décisif de son histoire : la fin des caractères en plomb, remplacés par la photocomposition, un procédé photographique qui permet de composer des textes. Il est lui-même balayé à la fin des années 80 par le numérique et la PAO.  Les Rencontres de Lure ont pour vocation d’observer et d’accompagner cette mutation des métiers graphiques et de créer des liens entre tous ceux dont la typographie est au cœur de leur pratique professionnelle et artistique. Elles continuent de proposer chaque année une semaine de rencontres dans le village de Lurs en Haute Provence.
http://delure.org/

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s